De nombreux Français portent un grand intérêt à l'histoire.

Les rendez-vous radio ou télévisés consacrés à l'histoire battent des records d'audience.

Pour mieux comprendre leur histoire, nos compatriotes aiment aussi se rendre dans les musées.

A eux seuls, les musées du ministère de la Culture enregistrent presque trente millions d'entrées chaque année.

Il faut dire que plus de 80 % des habitants de l'Hexagone sont réellement intéressés par les événements du passé, pour rester en connexion avec leurs racines et avoir des repères dans le monde actuel. D'innombrables sites web sont consacrés à l'histoire. Les internautes peuvent par exemple découvrir des dossiers sur une période particulière ou participer à des quizz. Notre histoire est au coeur du site La-fabrique-numerique.com. De multiples périodes y sont abordées, de même que l'histoire des arts. Si vous cherchez à creuser des sujets comme la Seconde Guerre Mondiale ou les guerres de religion, La-fabrique-numerique fournit les réponses à vos questions. Il est certain que la transmission de la mémoire collective ne se restreint pas à enseigner l'histoire à l'école. Pour transmettre la mémoire, les édifices et les musées demeurent des supports bien concrets. En un mot, ce patrimoine contribue à la réputation de la France. Il y a quelques années, nos grands-parents nous racontaient les événements mondiaux du début du vingtième siècle. La majorité de ces personnes ont disparu, mais leurs paroles et leurs écrits restent. Les films ou les enregistrements numériques permettent encore de conserver ce lien avec notre histoire. Quand on consulte des sites spécialisés, on constate que le net participe pleinement à la transmission de notre passé. Château de Chambord, musée du Louvre ou cathédrale de Reims : qu'avez-vous envie de découvrir aujourd'hui ? Grâce aux visites virtuelles, chacun a dorénavant la possibilité de se promener à travers l'histoire depuis son salon.